Pour un patriotisme économique

Les businessmen américains se croient tout permis. Armés de leurs multiples avocats, ils terrorisent les gouvernants et les entrepreneurs français qui n’osent pas s’opposer à eux. Mais dans un état de guerre économique permanente, la France et ses entreprises ne peuvent plus laisser les marques américaines faire la loi.


C’est pourquoi la notion de patriotisme économique me semble pertinente : les français sont les premiers concernés par la situation économique de la France. Personnellement, je m’efforce d’acheter le plus possible de produits français. Sans aller jusqu’à boycotter complètement les marques étrangères, je trouve sain qu’un peuple essaye de protéger son économie.

J’ai trouvé par exemple courageuse la résistance de Jean-Charles Naouri (patron de Casino) au groupe Nespresso. Il a fait construire des capsules adaptables aux machines Nespresso malgré les interdictions (autoproclamées) du géant Nespresso, interdictions qui vont à l’encontre de la liberté de concurrence et d’entreprise (les monopoles ne sont bons pour personne, mis à part les détenteurs).

Je sais bien tout ce que l’on doit au peuple américain. Il n’empêche que si nous nous laissons faire sans réagir dans la guerre économique de la mondialisation, notre pays sera condamné à la paupérisation progressive. Nos dirigeants politiques et économiques seraient bien avisés d’avoir le courage de prendre cette réalité en compte et de tenir tête aux américains (ou autres) lorsque nous sommes dans notre bon droit.

Advertisements
This entry was posted in économie and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s